Jeudi 9 mars 2017

ATELIER D’ECRITURE « À MOTS DECOUVERTS » CLASSE DE 2CCC

En novembre, notre professeur documentaliste Sophie Fuentes nous a adressé les coordonnées d’Isabelle Girard, intervenante qui anime des ateliers d’écriture. La classe de 2CCC a répondu à cet appel pour 3 heures d’atelier qui ont été menées fin février et début mars.

Dans le cadre d’une réflexion menée sur le pouvoir de la littérature et de l’écriture elle-même, Isabelle a proposé une première séance à la classe sur 50 minutes, l’enseignante A. Beausire a été placée avec les jeunes pour participer avec eux et pratiquer le même exercice. Chacun a donné un mot choisi au hasard qui a été noté au tableau. Après deux tours de classe, nous disposions de 25 mots au total. Il a été demandé à la classe (élèves + enseignante), de construire une histoire à partir de cette liste de mots. Le choix du genre est laissé libre, la seule contrainte étant d’utiliser tous les mots de la liste. Isabelle est au tableau, elle guide et prend note des propositions. Les jeunes énoncent des idées, les discutent et l’histoire prend forme.

Liste de mots choisis par la classe :

Stylo, liberté, cochons, pull, il, là, plaisir, des, marcher, courir, œuvre, amour, passer, voie ferrée, brioche, voiture, maison, train, feuilles, âgé, barrière, résister, téléphone, instrument.

Texte réalisé par le groupe classe :

Ce matin-, je suis assis près de la barrière à regarder passer les trains sur la voie ferrée. Aujourd’hui, moi Henri, je prends mon stylo pour raconter mon histoire. Ce sera l’œuvre de ma vie écrite sur cette feuille. J’ai résisté pour la liberté de mes petits-enfants. Un jour, alors que je nourrissais le cochon, que je chérissais avec amour, une voiture inconnue arriva. En sortit un homme âgé avec un pull orné d’un écusson allemand. Il marchait droit vers la maison. À cette époque, impossible de téléphoner. Je m’enfuis en courant vers la forêt. L’allemand me rattrapa et m’assomma avec un instrument contondant. J’étais un résistant. Fini le temps des plaisirs et de la brioche !

À l’issue du travail collectif, un tour de table montre que tout le monde a profité de l’exercice qui fut un moment de partage convivial. Deux regrettent de ne pas avoir construit leur propre texte, ils auraient préféré effectuer ce travail en solo. L’enseignante propose donc de travailler sur la même liste de mots imposés jusqu’au prochain atelier pour la création d’un texte plus personnel. Les élèves ont donc pu créer leur propre texte en 30 minutes. Après une première correction des fautes empêchant la compréhension du texte, ils ont pu améliorer leur production dans un second temps. Certains élèves iront même au CDI pour travailler leur texte hors temps de classe.

Une seconde séance de deux heures est ensuite menée par Isabelle. Elle propose cette fois une photographie comme support : « Déjeuner en haut d’un gratte-ciel ».

Photographie « Déjeuner en haut d'un gratte-ciel »
Photographie « Déjeuner en haut d’un gratte-ciel »

Les élèves de 2CCC et leur enseignante sont priés de s’inspirer de la photographie pour produire un écrit. « Choisissez un personnage pour le faire parler, raconter son histoire ! » suggère Isabelle. Les élèves peuvent travailler seuls, en binôme ou en groupe, Isabelle les laisse libres. info document - JPEG - 2.3 Mo info document - JPEG - 2 Mo Finalement, deux élèves préfèrent être seuls, le reste de la classe se dispose en binôme, l’enseignante se met seule. Après 40 minutes de création guidée par Isabelle lorsque les jeunes en ont besoin, tout le monde se met en cercle pour partager son écrit. Chacun peut lire aux autres sa production pour recueillir les commentaires de l’intervenante puis ceux des camarades. info document - JPEG - 1.9 Mo

Les propositions sont toutes très intéressantes et riches ! L’un s’est identifié à un ouvrier de la photographie pour raconter un pan de sa propre vie en produisant un texte très émouvant. Deux autres ont imaginé un dialogue amusant, une dispute collective qui finit par la mort de tous les ouvriers tombés de la poutre avec pour morale : « s’énerver ne sert à rien ! ». Un autre propose une description très précise de la photographie, un début d’article de presse et un groupe a produit un article historique sur l’ère industrielle ! Deux autres imaginent la liaison de la femme d’un ouvrier avec le patron, infidélité qui conduira l’amant à la mort. L’enseignante quant à elle propose l’histoire de John l’écossais qui a le mal du pays après son départ pour le rêve américain. Isabelle est très contente des propositions qu’elle valorise et optimise par des conseils. Tous ont passé un bon moment et retiennent les pistes à travailler. L’écriture commence à se délier, et surtout, certains prennent enfin du plaisir à écrire. info document - JPEG - 1.8 Mo La classe part en stage pour quatre semaines. Dans le prolongement de cet atelier, l’enseignante leur demande de réfléchir au thème de la fraternité en vue d’un projet avec le professeur d’Arts Appliqués. Chacun produira ce qu’il veut sur ce thème : un schéma avec mots clefs, une histoire, un calligramme… Pour les aider, Isabelle propose une citation de Gandhi qui pourrait leur servir de support. Chacun repart avec sa citation pour quatre semaines. Un travail de compétences d’écriture « écriture créative » sera proposé en CCF à la classe en mai.

Nous remercions chaleureusement Isabelle qui s’est pleinement investie dans ces ateliers et s’est mise au diapason de la classe, nous espérons poursuivre en mai avec deux autres séances.

Alexandra Beausire & la classe de 2CCC.