Dimanche 7 juin 2015

Les gens qui s’aiment, sèment….

C’est sur ces belles paroles que Tim Guénard a conclu son intervention auprès des élèves de secondes jeudi 4 juin au matin.

Une « gueule » de boxeur, un langage pas toujours châtié, cet enfant battu, abandonné par sa mère, ancien délinquant et voleur, a choisi de témoigner dans le monde entier que chacun peut être maitre de son destin. Les faux slogans héréditaires ne sont pas une fatalité ! Enfant battu = père violent, il a choisi de s’en sortir ! Grâce à des rencontres improbables, une juge compréhensive, des handicapés, un prêtre ou un retraité qui lui apprendra à lire, ce parcours de vie qui aurait pu mal se terminer donne une grande leçon d’amour et d’espoir aux auditeurs accrochés à ses paroles. Tim regarde chaque jeune au fond des yeux, c’est sa météo du bonheur. Il leur demande leur prénom, leur promet de les porter dans la prière. Chacun est remué au plus profond. Jeunes et adultes, nous avons tous reçu un témoignage poignant. Rendez-vous est pris l’an prochain pour que Tim Guénard rencontre d’autres jeunes pour leur porter des paroles de réconfort. Dans une maison Salésienne, ce témoin avait bien toute sa place.

Voir en ligne : Tim Guénard : plus fort que la haine.

info document