Lundi 16 mars 2015 — Dernier ajout vendredi 20 mars 2015

Olympia Alberti (romancière, poète, essayiste) vient recontrer les élèves

Dans le cadre du dispositif « Lecture pour tous » proposé par la mairie de Nice, nous avons reçu Olympia Alberti.

IMGP0452 -  voir en grand cette imageUne soixantaine d’élèves de 4e Découverte des Voies et des Métiers et de 3e à projet professionnel ont rencontré Olympia Alberti, pour échanger avec elle de sa passion d’écrire.

Ils se sont plus particulièrement appuyés sur Duras, une jouissance à en mourir et Les mots de tous les jours pour préparer leurs questions à l’auteur.

quelques réactions d’élèves : « On a eu l’impression qu’elle nous racontait une histoire » dit l’un, « c’était transportant » dit un autre, « j’ai été très touché », « passionnant ».

Olympia Alberti a publié plus d’une trentaine d’ouvrages (romans, poèmes, nouvelles, essais, biographies…). Elle a notamment reçu un prix de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre poétique, le prix Thyde Monnier de la SGDL pour Rilke, sans domicile fixe, et le prix Émile Faguet de l’Académie française pour Giono, le grand western. Parmi ses derniers ouvrages, citons Le Royaume de sa nuit. Mère Teresa, le récit d’une vie (First, 2010), L’Amour dans l’âme, le journal disparu d’Etty Hillesum (Presses de la Renaissance, 2011), L’Or perdu de la joie (Salvator, 2012), et Marguerite Duras, une jouissance à en mourir (Le Passeur, 2014).

Olympia Alberti est une romancière, poète, essayiste, nouvelliste, critique et chroniqueuse littéraire, spécialiste de sémantique française et sémiologie spirituelle (lecture des signes).
Elle est docteur ès lettres en littérature comparée, spécialiste de Rilke, Colette, Giono, Virginia Woolf et Marguerite Duras. Elle anime aussi des ateliers d’écriture.

IMGP0454 IMGP0451