Samedi 29 septembre 2012

Pourquoi des reliques ?

Faire découvrir ou redécouvrir l’héritage qu’a laissé Don Bosco

Reliques
Reliques

La vénération des reliques dans la culture ambiante n’est pas une démarche évidente. Il faut remonter aux origines du christianisme pour en saisir le sens. À cette époque, les chrétiens persécutés se retrouvaient autour des tombeaux des martyrs pour faire mémoire de ce que ces derniers ont vécu et pour tenir dans la foi. Certes il ne s’agit pas là de tomber dans l’idolâtrie. Le Concile de Trente, en 1545, précise : « On ne croit pas que dans celles-ci il y ait du divin ou des vertus qui justifieraient leur culte ou que l’on doit leur demander quelque chose. C’est ce qui arrivait aux païens qui mettaient leur espérance dans les idoles. Mais l’honneur qu’on rend aux reliques nous renvoie aux personnes qu’elles représentent. À travers ces reliques, c’est le Christ que nous adorons et les saints dont elles portent la ressemblance que nous admirons. » C’est bien dans cette démarche que la Famille salésienne de Don Bosco s’inscrit par le passage des reliques en France et en Belgique. Faire découvrir ou redécouvrir l’héritage qu’a laissé Don Bosco à sa famille spirituelle, à l’Eglise et à la société. Nos saints laissent passer dans leurs reliques une étincelle de l’amour de Dieu. Les saints sont proches de nous par les difficultés qu’ils ont rencontrées eux aussi. Ils nous aident à vivre notre foi.