Samedi 17 novembre 2012

Veillée des jeunes

Chants, vidéos, témoignages et temps de prière ont rythmé cette veillée dans l’église Notre Dame Auxiliatrice.

De nombreux jeunes étaient rassemblés autour des reliques de Don Bosco.
Emmanuel nous a fait découvrir les premiers disciples de Don Bosco et Benjamin a assuré avec beaucoup de succès l’animation musicale.

Nous retiendrons le témoignage d’Antoine, élève de troisième :

« Bonsoir à vous tous, Mesdames et Messieurs.

En cette soirée du mardi 13 novembre 2012, nous accueillons dans notre école, l’école de Don Bosco de Nice, les reliques de St Jean Bosco. En cette occasion, une soirée est organisée pour que tout le monde se retrouve dans un moment de convivialité autour de « l’Ami des Jeunes », créateur de cette école où je suis élève de 3e .

En cette soirée, des jeunes ont appelés à témoigner de leur « aventure » au sein de l’école Don Bosco et à raconter ce que l’école, ou plutôt St Jeant Bosco, leur a apporté et qui va les suivre tout au long du chemin qui s’appelle « Vie ». Aucun n’est venu dire qu’il n’avait rien reçu.

A mon tour d’expliquer ce que Don Bosco m’a apporté. Ce ne sera peut-être pas tout ce que vous pouvez attendre, car St Jean Bosco m’a transmis d’autres grands messages, mais je vous dirai ce que j’ai reçu le plus, personnellement.

Je me posais la question : qu’est-ce qui fait qu’une personne croie avoir tout et une autre personne croie n’avoir rien ? Et je m’interrogeais : est-ce l’argent et la « joie de posséder » ?

Ce que je peux affirmer maintenant, et que peu de gens voient, c’est qu’il n’y a personne qui ait tout et personne qui n’ait rien. Il n’y a que des hommes, tous également aimés de Dieu. Nous sommes tous riches, riches de l’amour de Dieu. Voilà ce que l’école Don Bosco m’a offert. Elle m’a offert la « possibilité » d’ouvrir les yeux et de voir le monde dans lequel je vis.

Je dis « possibilité » car, si nous sommes tous appelés à voir cet amour encore faut-il savoir qu’il existe.

En d’autres mots, Don Bosco m’a permis de savoir que quelqu’un nous aime, sans se soucier des étiquettes que nous, les hommes, collons sur le front des personnes différentes de nous.

Voilà ce que je voulais dire sur ce que Don Bosco m’a apporté spirituellement. Mais…, je dis Don Bosco depuis tout à l’heure, alors que je devrais parler de l’esprit de St Jean Bosco, transmis de génération en génération jusqu’à notre ère et qui continuera de se répandre jusqu’à ce que le monde entier ait les yeux grands ouverts."

Pour finir, je voudrais remercier frère Benjamin qui m’a ouvert les yeux, comme je le disais tout à l’heure.  ».

Au terme de cette veillée, chacun est reparti plein d’Espérance et les reliques de Don Bosco ont pris le chemin de La Navarre (83 La Crau).